Avantages et inconvénients de la rente viagère

Pour se constituer des revenus complémentaires pour leur retraite, les épargnants ont la possibilité d’opter pour la rente viagère. Mais quels sont au juste ses avantages et ses inconvénients ?

La rente viagère est-elle une option intéressante ?

Aux assurés qui épargnent pour leur retraite, la rente viagère constitue une option très intéressante, car elle offre des avantages non négligeables. Notons toutefois qu’en choisissant cette option, il ne sera plus possible pour l’assuré de percevoir les fonds cumulés sous la forme d’un capital. Si vous souhaitez donc une résidence principale ou réaliser un projet bien déterminé au moment de partir à la retraite, toucher votre épargne sous la forme d’un capital serait plutôt la meilleure option qui s’offre à vous. D’ailleurs la plupart des Français ont choisi de toucher un capital.

Les avantages offerts par la rente viagère

Il faut dire que malgré les idées reçues, cette formule présente des avantages incontestables dans la mesure où la personne souhaite percevoir une rente jusqu’à son décès au lieu de toucher les fonds en capital à la sortie d’une rente viagère. L’assuré accepte non seulement de ne pas toucher les fonds, mais il confie aussi leur gestion à l’assureur, qui placera les fonds et lui versera, par la suite, le produit financier. Légalement, l’assuré ne doit effectuer ce choix à la fin de son contrat. Si des offres vous imposent donc ce choix au moment même de la souscription, il serait mieux de les éviter. Elle peut aussi constituer un bon complément de retraite, car son attribution s’effectue à une date fixe. L’autre avantage réside aussi sur le fait qu’elle offre un revenu régulier et garanti jusqu’au décès de l’assuré. Le conjoint survivant peut également prétendre à une réversion.

Les facteurs pris en compte dans le calcul de la rente

Dans le cadre du calcul de la rente, l’assureur tient en compte deux facteurs dont le montant du capital constitué et aussi l’âge de l’assuré au moment de la mise en service de la rente. L’assureur effectue en effet des calculs dans le but d’estimer l’espérance de vie de l’assuré (le sexe n’en figure pas comme critère d’évaluation), le « crédit rentier » en utilisant la table TGF05. Plus ce dernier est élevé, plus le montant de la rente sera donc important.

Les inconvénients de la rente viagère

La formule de la rente viagère est très avantageuse si l’assuré reste en vie pendant plusieurs décennies. Dans le cas contraire, les bénéfices reviennent plutôt à l’assureur. Pour les personnes chétives ou affectées par une maladie, cette option est donc fortement déconseillée sauf si l’assuré optant pour rente à annuités garanties pour échapper à éventuelle dépossession. Cette formule lui permet en effet de toucher une rente pendant une durée bien déterminée, et ce quelles que soient les circonstances. S’il décède avant l’échéance fixée, l’assureur versera la rente à un ou plusieurs bénéficiaires préalablement désignés.

Il est important de retenir qu’une partie de la rente viagère est soumise à l’impôt sur le revenu en fonction de l’âge de l’assurée :

  • 30 % (la partie soumise à l’impôt) pour les plus de 69 ans.
  • 40 % pour les 60 ans à 69 ans.
  • 50 % pour les 50 ans à 59 ans.
  •  70 % pour les moins de 50 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *