Dois-je souscrire à une assurance vie pour mes vieux jours ?

Il est important de souscrire à une assurance vie pour sa retraite. En effet, cette dernière vous offre de multiples avantages tels qu’une exonération d’impôt ou plusieurs options de placement. Cela vous permettra également de récupérer une rente ou un capital et d’en transmettre une partie à vos enfants ou votre conjoint.

Avant la retraite

Avant votre retraite, vous ne percevez aucun revenu, car les intérêts et produits sont de suite réinvestis et intégrés à l’épargne, de sorte à produire davantage de revenus. Concernant le rythme de placement, cela dépend de vous : vous pouvez verser des mensualités ou régulièrement (c’est-à-dire chaque semestre ou trimestre) ; ou verser d’autres types de sommes lorsque vous le souhaitez. La fiscalité sera intéressante en fonction du moment où vous choisissez de retirer vos gains.

Durant la retraite

Au moment où vous souscrivez votre assurance, veillez à ce que tous les aspects soient clairs, notamment concernant la manière dont vous récupèrerez votre argent. Pour cela, vous avez plusieurs options :

  • Retirer la totalité (investissements + intérêts) en un versement unique.
  • Retirer partiellement et de manière progressive.
  • Recevoir en rente viagère, c’est-à-dire un versement fixe jusqu’au décès.
  • Une partie en rente et une autre en un versement unique.

Si vous attendez l’échéance des 8 ans pour récupérer votre capital, les démarches seront toutes autres. Veillez à bien vous renseigner à ce sujet dès le début. Sachez que si vous récupérez votre argent, l’avantage fiscal sur la transmission par décès ne vous sera pas octroyé.

 

Dans le cas d’un décès

Si jamais vous décédiez sans avoir retiré les fonds, que cela se produise avant ou après l’échéance de votre contrat, ce sera l’âge que vous aviez au moment du versement de l’argent qui sera déterminant pour la transmission aux bénéficiaires sans droit de succession.

  • Concernant l’argent que vous aurez versé avant vos 70 ans :

Les capitaux seront légués jusqu’à concurrence de 152.000€ par bénéficiaire. Au-delà de ce montant, les capitaux seront imposés forfaitairement à 20 %.

  • Concernant l’argent que vous aurez versé après vos 70 ans :

Les capitaux seront légués également jusqu’à concurrence de 30.500€. Ce n’est qu’au-delà de ce montant qu’ils seront soumis aux droits de succession standard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *